Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Pour donner votre avis sur le site allez plus bas sur cette gauche. Merci

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée du Nord

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Finalement que demande le chrétien?

Fermer J'ai honte d'être catholique ?

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Fermer les maçons - donneurs de leçons

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche




halte.jpgJ'ai honte d'être catholique ? - J'ai honte d'être catholique ?

J’ai honte. J'ai doublement honte !

Les temps présents sont à la dénonciation, aux accusations, aux réquisitoires. On ressort des histoires vielles de 50, voire 70 ans. Et l'Église ne sait plus où elle en est. Elle plie sous le poids de toute cette boue qui l'éclabousse partout en même temps. En Espagne, Canada, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Angleterre, France, Irlande, Pologne, Australie, Amérique du Nord, Canada, Amérique du Sud avec le Chili, le Mexique, la Suisse et la Norvège et j'en oublie certainement.

Telle une boule de neige que l'on roule du haut de la montagne vers la vallée, elle grossit, s'amplifie. Le chrétien rase les murs et courbe le dos sous le poids de la honte, assimilé qu'il est ou qu'il croit être à ces horreurs. Surtout les prêtres se font railler, moquer. Des gens ricanent à leur passage ou les regardent d'un air méprisant. Leur solitude et leurs conditions de vie déjà très dures se sont aggravées. Pour essayer de se rassurer et justifier lui-même le chrétiens se pose deux sortes de questions : Premièrement, comment au bout de 50 ans peut-on prouver qu'il s'agit de la vérité ou d'un effet de propagation de masse. N'y aurait-il pas dans ces victimes des personnes fragiles affabulant pour  que l'on parle d'eux ? Mais, malgré tout, il faut bien reconnaître que ces horreurs ont existées et qu'elles existent sans doute encore.

Et moi, comme tous les chrétiens "ordinaires" j'ai honte. Je me demande comment ces personnes qui, en principe, croyaient en Dieu - et qui lui ont même consacré leur vie- peuvent-elles avoir commis de telles horreurs. Car il ne s'agit plus d'être tombé une fois dans la tentation, mais continuer pendant des années Ces prêtres pédophiles abusant des enfants, ces sœurs vendant des bébés en les arrachant à leurs vraies mamans comment est-ce possible ? Comment est-ce possible qu'ils aient commis de telles atrocités sachant qu'un jour ils devraient rendre compte de leurs actes ? Le mal qu'ils ont fait à l'Église et aux chrétiens est incalculable ! Combien de "fidèles" ne remettront plus les pieds dans une église à cause d'eux ? D'autre part, les ennemis de la religion s'en serviront pendant de longs siècles pour la discréditer.

Jésus a dit lui-même : si quelqu'un scandalisait un de ces petits, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer.

Et moi je les avais jugés. Je les avais jugés et même condamnés. Ne méritaient-ils pas l'enfer pour l'éternité pour tout le mal qu'ils avaient fait ?

Mais maintenant j'ai doublement honte ! De quel droit pouvais-je m'ériger en juge ? Qui suis-je pour oser juger et condamner ? Ne juge pas si tu ne veux pas être jugé ! dit aussi l'Évangile.

J'ai honte aussi parce que je n'en suis venu à faire et examen de conscience seul. Ce n'est qu'en lisant un article dans un hebdomadaire catholique que j'ai découvert que je commettais ce que l'on peut appeler un péché d'orgueil.

Et l'on peut se faire les réflexions suivantes :

Sans vouloir excuser  qui que ce soit dans tous les cas et dans l'histoire de l'humanité, il faut replacer les choses dans leur contexte pour pouvoir un avis plus clair. Juger des événements cinquante ou cent ans plus tard avec une autre mentalité peut, effectivement, faire hurler d'indignation pour des actes "courants" à l'époque des faits. 

D'un autre côté les prêtres pédophiles et les sœurs faisant du commerce de bébés servent de carburant à ceux qui veulent brûler les derniers pans de l'Église. Ceux qui crient au scandale maintenant sont souvent les mêmes que ceux qui revendiquaient le droit à la pédophilie dans les années soixante-dix et quatre-vingt.

Nous pourrions citer en premier lieu les journaux Le Monde et Libération, moteurs de la "révolution sexuelle" sur toutes ses formes, mais aussi des personnes très en vue, politiciens, intellectuels, partis politiques etc. (Nous les citerons plus bas)

Encore en mai 1977 on pouvait lire dans Libération : Naissance du «front de libération des pédophiles». Un nouveau groupe vient de naître: le FLIP (Front de libération des Pédophiles) Qui sont-ils? Pour l’essentiel, des lecteurs de Libération…/…/  Il ne fut en effet question que de répression, de défense et de poursuite des pédophiles. Sans méconnaître ces dures réalités, un tel groupe a tout à gagner s’il élargit son champ de réflexions.

Combattre l’injustice pénale et mener une réflexion critique sur la famille et l’école, fondée sur une analyse politique de la sexualité entre mineurs et adultes.

— S’associer à la lutte des enfants qui veulent changer leur mode de vie et de tout groupe politique qui vise à l’établissement d’une société radicalement nouvelle où la pédérastie existera librement.

 Développer une culture pédérastique qui s’exprime par un mode de vie nouveau, et l’émergence d’un art nouveau.

Prendre la parole dans des organes d’information qui lui en donnent les moyens et par les voies qui s’imposent.

Manifester sa solidarité avec les pédophiles emprisonnés ou victimes de la psychiatrie officielle.

La «tyrannie bourgeoise» fait de l’amoureux des enfants un monstre de légende qui croque les chaumières. Nous casserons ensemble monstres et chaumières.

Et ce quotidien de publier aussi une interview de Jacques Dugué, violeur de ses propres enfants en louant sa franchise quant à la sodomie. Pourquoi un homme n’aurait-il pas le droit d’aimer un enfant ? nous dit Dugué dans cette entrevue,  «Un enfant qui aime un adulte, sait très bien qu’il ne peut pas encore donner, aussi, il comprend et il accepte très bien de recevoir. C’est un acte d’amour. C’est une de ses façons d’aimer et de le prouver. Ce fut le comportement avec moi des quelques garçons que j’ai sodomisés.

Des réactions d'indignations (peu) eurent quand même lieu et Serge July, rédacteur en  chef de ce journal hurla à la censure. Ceux qui sont contre cette liberté ne sont que fachos ! J'ajoute qu'il a certainement dit et des catholiques intégristes

On peut continuer à citer des horreurs.

Encore le 20 juin 1981, toujours Libération publiait les exploits d'un certain Benoît : Je faisais un cunnilingus à une amie. Sa fille, âgée de cinq ans, paraissait dormir dans son petit lit mitoyen. Quand j’ai eu fini, la petite s’est placée sur le dos en écartant les cuisses et, très sérieusement, me dit «à mon tour, maintenant». Elle était adorable. Nos rapports se sont poursuivis pendant trois ans».

Quelle serait la réaction de ce même journal aujourd'hui si cet "homme" avait été un prêtre ?

En 2001, et toujours Libération publie une apologie de l’éducation pédophile en guise de pétition de soutien à Daniel Cohn-Bendit qui avait raconté ses expériences avec des jeunes enfants. Tout ça c'est du passé disaient ces articles !

Daniel Cohn-Bendit, était bien content que des enfants lui caressent son sexe. Il l'écrit lui-même dans un livre.

Frédéric Mitterrand relate aussi tout fier de lui aussi "s'être tapé pas mal de jeunes garçons". Pour un ministre de la culture ça la fiche mal. Son soutien à Roman Polanski aussi !

Quant à Cohn-Bendit –les bras nous en tombent- vingt-cinq ans après et toujours dans Libération, il lui suffira de dire : "tout ça c'est dégueulasse. La pédophilie est un crime. L'abus sexuel est quelque chose contre lequel il faut se battre. Il n'y a eu de ma part aucun acte de pédophilie».

Nous pauvres idiots avons tout oublié et nous l'avons absous !

Et Le Monde ? Journal qui jouit d'une réputation de sérieux ?

Eh bien il contribue à la banalisation de ces idées en publiant des pétitions, des lettres, des entretiens avec des pédophiles rapportant leur expérience. Des pétitions contre la majorité sexuelle etc. La plus célèbre, publiée le 26 janvier 1977, défendait les trois inculpés de "l'affaire de Versailles".  Trois hommes comparaissaient  devant la cour d’assises de Versailles. Ils étaient accusés d'attentats à la pudeur (?!) "Sans violence –précisait-il- sur mineurs de 15 ans" et pour avoir pris en photo leurs "partenaires". Le verdict (!!??) trois ans de détention préventive. C'est ce verdict –incroyable à notre époque) qui suscita une pétition de soutien laquelle sera signée par beaucoup de personnalités connues dans les "hautes sphères" de l'intelligentsia. La pétition affirmait que les enfants n'avaient subi "aucune violence", qu’ils étaient "consentants". On trouvait aussi cette phrase : "Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ?" Condamner quelqu'un à trois ans trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit".

On peut découvrir facilement la liste complète sur Internet:

Dans la liste on peut trouver : Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Louis Aragon, André Glucksmann, Bernard Kouchner, Jack Lang, mais aussi Gilles Deleuze, Catherine Millet, Guy Hocquenghem, René Schérer, Philippe Sollers, Bertrand Boulin, Roland Barthes etc. etc.

Il y a des psychiatres, des psychologues, psycho-sociologue.

On est même étonné de ne pas trouver certains noms de figures notoirement homosexuelles, même si l'on dit qu'il ne faut pas mélanger les genres.

Et les partis politiques?

Renate Künast, ancienne ministre des verts de Gerhard Schröder nous dit à peu près cela: Les verts dans les années 80 pensaient que comme les homosexuels, les pédophiles étaient considérés comme des "victimes de discriminations et de la répression de l’État ".

Et toujours leur même discours: Les pédophiles ! Des victimes de l'éducation bourgeoise et rétrograde, catholique et intégriste qu'il fallait absolument rayer de notre éducation moderne !

Même si des personnes ont pu croire que j'ai pris la défense la défense des prêtres pédophiles et chercher à leur trouver des circonstances atténuantes ce n'est pas le cas. J'ai simplement replacé les choses dans leurs contextes.

J'ajouterai tout simplement que tous ceux qui crient au crime feraient mieux de balayer devant leurs propres portes.

Cela devrait aider un peu les chrétiens à redresser la tête et regarder dans les yeux ceux qui s'aventureraient à se moquer d'eux et les accuser d'une faute qu'eux même n'ont pas commise

 


Date de création : 07/12/2018 @ 20:55
Dernière modification : 07/12/2018 @ 21:02
Catégorie : J'ai honte d'être catholique ?
Page lue 146 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Pour donner votre avis sur le site allez plus bas sur cette gauche. Merci

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée du Nord

 

Free Box
Free Box
^ Haut ^