Spécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

liens vers articles

Fermer 001 Laîcité ou laicisme de combat

Fermer 001 Préparons la Reconquista

Fermer 002 Chrétiens et médias

Fermer 003 Antifascisme ?

Fermer 004 Les christianophobes à découvert

Fermer 005 Persécution contemporaine

Fermer 008 Peut-on être chrétien et socialiste ?

Fermer 009 La loi 1905

Fermer 010 Persécution au Mexique

Fermer 011 Le vote des catholiques

Fermer 012 Subversion

Fermer 013 Le communisme et le nazisme

Fermer 014 Mai 68 et l'Eglise

Fermer 015 L'inquisition

Fermer 016 Reflexions sur la violence

Fermer 017 Le génocide vendéen

Fermer 018Hollande et la franc-maçonnerie

Fermer 020antichristianisme

Fermer 021Une autre génération de catholiques

Fermer 1Sommes-nous dans un pays libre

Fermer Les gauches et l'Islam

Fermer Les gauches et le judéo-christianisme

Fermer Les génocides

Fermer Les reflexions d'un plouc

Fermer Les tant décriées croisades

Fermer Persecutions dans le monde

Fermer Qu'ont-ils fait de notre liberté ?

Fermer Que demande le chrétien ?

Fermer la violence des gauches

Fermer le fascisme c'est quoi ?

Réflexions

Fermer 001 l'avortement

Fermer 002 le terrorisme intellectuel

Fermer 004 Réactions à la pédophilie des prêtres

Fermer 005 Pie XII : le poids de la calomnie

Fermer 008 Le gender

Fermer 010 notes de travail6

Fermer 018 El Che ou le mythe Guevara

Fermer 08Les dix commandements

Fermer Les catholiques seraient-ils des mauviettes ?

Fermer l'euthanasie

Fermer les ayatollas de la bien-pensance

Fermer où trouve-t-on des écoles libres ?

Sondage
Comment trouvez-vous le site
 
super
à recommander
très bien
Bien
Passable
bof
grrrrrr
Résultats
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
Abonné
( personne )

Snif !!!
Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Recherche



home.gifBienvenue sur Persecution religieuse et christianophobie

Allez! Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups !

Bienvenue sur le site !

Persécution religieuse et christianophobie

De nos jours, en regardant les personnes présentes au cours d'une célébration de messe, ne vous est-il pas arrivé de penser : - par quel miracle ces personnes sont-elles là ?-

Les chemins qui mènent à Dieu sont impénétrables ! ! Mais, qu’est-ce qui les a amenées à avoir la foi? Un besoin ? Leur éducation ? Les aléas de la vie ? Un événement particulier ? Un soif d’idéal ? La recherche d'un réconfort qu’elles ne trouvent pas chez les hommes ? Un "appel de Dieu "? On peut se poser toutes ces questions .

Mais surtout, surtout ! Par quel miracle tous ces gens sont-ils encore là! Après avoir surmonté leurs propres faiblesses, à combien de difficultés auront-ils dû faire face ? Essuyer combien de railleries, de sarcasmes, de mauvaises blagues ? de brimades ? Résister à combien de tentations ? Combien d’épreuves auront-ils dû surmonter ? Et si dans nos pays "occidentaux", ils n’ont pas à choisir entre le martyre et leur foi, toutes ces attaques, toutes ces pressions quotidiennes ne sont-elles pas aussi insoutenables? En mer, l’assaut incessant des vagues finit par arrondir les arêtes les plus vives des rochers et pourtant, eux, ils sont encore là ! N'est-ce pas un vrai miracle ?

Puis, observez ces gens dans les bancs de l'église et demandez-vous à quelle catégorie sociale ils appartiennent. Vous ne verrez qu’un nombre extrêmement restreint d’ouvriers. Pourquoi ? Eh bien, non pas parce que l’Église s’est coupée de la classe ouvrière comme certains (et même des hebdomadaires dits " catholiques ") se complaisent à répéter, mais parce que les classes laborieuses sont les plus exposées à deux sortes d’intolérance :
Il y a celle que l’on pourrait appeler l’intolérance imbécile, ou plutôt l'intolérance de l'imbécile. Elle n'a aucun but à atteindre. Elle est faite de boutades, railleries, mauvaises plaisanteries, phrases méprisantes. Elle n'en reste pas moins, terriblement efficace. L’ouvrier chrétien doit la subir au quotidien et cela depuis les bancs de l’école primaire. Peu de fils d'ouvriers retournent à l'église après leur première communion. Au bout de quelques mois, il n'en reste plus du tout ou alors ceux que l'on pourrait appeler des miraculés! Et pourquoi donc ? Posez-vous la question.
Et il y a l’autre, bien organisée avec le but bien précis: la déchristianisation. Elle vient surtout de l’enseignement, des syndicats, des journaux, de la radio, de la télévision, (il faut voir avec quelle délectation ils annoncent les cas des prêtres qui sont tombés et la déformation des propos du Pape constitue un véritable lynchage où la haine montre son véritable visage) Et tout ça sans compter la presse soi-disant "catholique". Un ver destiné à ronger la religion de par son intérieur et qui éloigne les chrétiens petit à petit de Dieu pour n'en faire qu'une vague morale 'humaniste". Puis il a le cinéma, les politiciens. Les chrétiens étant censés voter à droite, il faut absolument les éloigner de la religion et, si possible, éradiquer la religion de la terre pour ne plus subir sa concurrence. Et derrière tout cela se cache aussi la franc-maçonnerie qui fait feu de tout bois! Mais la droite ne vaut pas mieux. Combien d'églises auront vidé des "humoristes" pourtant classés à droite et leur recherche de faire rire à tout prix. Le mal provoqué par leurs mauvaises plaisanteries est incalculable !

L’Église n’est pas une citadelle assiégée, attaquée de toutes parts, et dans laquelle les croyants doivent s’enfermer pour se défendre – a-t-on dit après le concile- il faut qu’elle vive dans le monde, s’ouvre au monde et brille dans le monde. Certes tout cela est vrai. Il faut bien pousser les chrétiens à faire de l’apostolat, à s'"engager". Le Christ lui-même l’a dit : Allez ! je vous envoie comme des brebis au milieu des loups ! mais alors pourquoi les églises se sont-elles vidées depuis une cinquantaine d’années ? Ont abandonné l’Église et l'église les moins armés, les plus fragiles, les plus exposés. Personne ne les a protégés, ni secourus. Combien continueraient à croire en Dieu d'une façon visible si on les avait compris; si on leur avait tendu une main pour les aider à se relever, à tenir et résister à toutes ces pressions. L’Église n’a pas pu, n’a pas su les comprendre et ne leur a pas donné les armes pour se défendre. Il est temps qu'elle en prenne conscience.

L'article XVIII de la déclaration des droits de l'homme précise que tout citoyen a le droit de croire ou ne pas croire, d'exercer ce droit tant en public qu'en privé, de pratiquer, d'enseigner et accomplir son culte librement. Sans parler des pays totalitaires, ce droit est bafoué dans la plupart des pays dits démocratiques. Au mieux il est toléré avec bien des restrictions souvent cachées sous des discours apparemment bienveillants et tolérants. Les croyants ont été et sont persécutés. Cette persécution va d'une pression quotidienne et en apparence anodine jusqu' à la mort dans certains pays.

Pourtant croire en un dieu pour une partie de la population est aussi indispensable que l'air pour respirer. Depuis la nuit des temps, les hommes ont cherché un dieu. Que n'ont donc pas compris cela nombre de politiciens voulant imposer leur athéisme au monde entier !! Pourquoi tous ces gens qui ne croient en rien veulent-ils à tout prix empêcher les autres de croire ?

forum.gifForum en direct
news.gifLa dernière nouvelle


halte.jpgElections ! Elections - par Alf le 13/05/2017 @ 09:30

Élections ! Élections ! Vous avez dit élections ?

Autant que l'on puisse puiser dans nos souvenirs,  nous n'avons jamais eu d'élections qui sentent autant la pourriture.

Après avoir tout fait pour éliminer les adversaires pouvant nuire à leur favori avant le premier tour, les forces du mal se sont attelées à nous faire croire que l'ultime adversaire était encore pire que Lucifer. Tout y est passé ! Une véritable lame de fond balayant tout sur son passage. Même Obama et le pape y ont mis leur grain de sel !! L'électeur influençable a cédé au chantage et a voté Macron. Mais, on est en droit de se poser la question : - Où est donc passée la démocratie ?-  

Enfin !

Enfin, l'élu de leur cœur –ou peut-être de leur poche- a été élu. Bien ou mal, mais quand même ! (plus de quatre millions d'électeurs ont voté blanc et un million trois ont choisi de voter nuls). Maintenant qu'ils ont obtenu ce qu'ils voulaient, les medias se sont lancé dans une nouvelle manipulation : Nous le faire aimer !

Eh oui ! C'est que maintenant il y a les législatives ! Ils oublient que l'amour ne se commande pas. Il vient naturellement ou il ne vient pas. Emmanuel pourrait bien marcher sur l'eau, il ne serait pas l'EMMANUEL pour autant !!!

 

 

... / ... Lire la suite


blog.gifLes 5 derniers billets

Présentation - par roberto

Title - $10.99







 

 

Presentación

...Roberto Buería Julián.
Nací el 28 de marzo de 1938 bajo las bombas que los aviones italianos tiraban sobre la columna de mujeres, niños y ancianos que huían hacia Francia. Según contaba mi madre, ella, mis dos hermanas y los demás fueron andando de Alcarraz a Lérida. De allí unos camiones los llevaban hacia unos pueblos más atrás, alejándoles del frente que iba retrasándose cada vez más. El miedo, el estado de la carretera y de los camiones hicieron que se pusiera en parto. El camión se detuvo en una caseta de campo, cerca de la carretera, en el término municipal de Balaguer. Allí dio a luz, en la paja o en el suelo y poco rato después tuvo que salir para subirse en el camión siguiente. De este parto en tan malas condiciones le quedaron secuelas toda su vida. Más tarde gastaba esta broma: -¡Mi hijo irá directamente al cielo porque nació en las mismas condiciones que Jesucristo!
Si tengo buena memoria estuvieron unos meses en Pons en campamentos improvisados y pasando un hambre espantoso. No quería a los catalanes porque dice que habían enterrado las cosechas, para guardárselas para ellos y no compartirlas. Si alguien salía de noche del campamento y volvía con unas gallinas que había robado, todos le aplaudían como si fuera un héroe.
El episodio que más contaba era que cuando ya estaban obligados de pasar la frontera, porque las tropas franquistas iban arrinconándolos. Había pasado la noche en un molino viejo con los cristales rotos. Se habían hecho estalactitas de hielo que bajaban del tejado, mis dos hermanas y yo llorábamos de frio porque solo tenía una manta y de hambre y no sabía cuándo podría encontrar algo de comer. Entonces pensó en tirarse al río con nosotros de tan desesperada que estaba.

Al pasar la frontera, los franceses estaban asustados. ¿Qué hacemos con estas 500 mil personas que nos llegan aquí de golpe? Como Madrid levaba 3 años resistiendo, habían pensado que Barcelona iba a hacer lo mismo. A nosotros- mujeres y niños- se nos distribuyo por toda Francia donde los ayuntamientos aceptaron de acoger algún refugiado. A mi madre, mis hermanas y yo nos llevaron a Vitry-le-François bastante al Norte.
A los hombres se les considero peligrosos y los encerraron en campos vallados con alambradas. Mi padre fue a parar a Argeles-sur-Mer, muy cerca de la frontera en la playa y sin ningún abrigo. Era en febrero de 1939 y hacía mucho frío. Decía: - hacíamos agujeros en la arena como hacen los animales-. –Un día nos despertemos con una capa de nieve encima de la manta-. -Para nuestras necesidades (no lo decía así) íbamos en un rincón de la playa. El olor era insoportable- Luego nos traían agua en unos bidones y no debía ser buena. Cada día venía un camión y se llevaba los cuatro o cinco muertos diarios-. Aunque yo no se lo oi contar, los historiadores dicen que los diez primeros dias, los franceses no tuvieron nada para darles de comer. Todo esto por la locura de unos cuantos.
Los hombres salían de los campos cuando algún "patrón" los necesitaba para trabajar. Cualquiera que fueran sus profesiones, casi todos tuvieron que aceptar de trabajar al campo, sino no salían. Mi padre encontró trabajo en el mes de agosto y la familia pudo reunirse en Ceystairols en el Sur de Francia. En el 41 ó 42 se juntaron con mi tío Eugenio para administrar una finca en común.
El 19 de Marzo de 1949 volvían a Alfajarín. Yo tenía 11 años y empezaba una vida completamente diferente. Aunque parezca curioso mis raíces nacieron entonces y se han quedado allí.

seguirá....

Roberto Bueria Julian, nacido en Torrelameo (en realidad en una caseta cerca de la carretera de Lérida a Seo de Urgel término de Balaguer, provincia de Lérida) el 28 de Marzo de 1938.

Autor de "Le choc des deux Espagne" en la Editorial Hugues de Chivré :

Éditions Hugues de Chivré
Le Gros Chêne Fr.........37 Chemillé sur Indrois
Tél. 02 47 92 70 52 - info@huguesdechivre.fr

y de las paginas Web:

http://www.la-guerre-d-espagne.net
http://www.20eme-siecle.net/
http://persecution-religieuse.la-guerre-d-espagne.net
http://persecution-religieuse-france.la-guerre-d-espagne.net/

 


Firmando libros en BLOIS. Salon libro de Historia Octubre 2008 ......... Chabris junio 2010

 

Le 26 août 1960, le train Zaragoza se mettait en route en direction de Canfranc.
A la fenêtre d'un wagon, le cœur serré, les yeux embués, retenant à dure peine les larmes, se tenait un jeune regardant les personnes restant sur les quais.
Ce jeune homme c'était moi. Un pan de ma vie se déchirait à mesure que le train s'éloignait. Je laissais là, mes parents, ma fiancée, mon adolescence, ma région et ma patrie. Je me dirigeais vers l'inconnu, ignorant tout de ce que serait mon futur. La plus grande déchirure de toute ma vie ! Je ne souhaiterais à personne un tel déchirement, même au pire de mes ennemis. J'ignorais encore que le train en s'éloignant cassait mes racines une à une et qu'à l'avenir je ne trouverais jamais un endroit où elles pourraient reprendre une vraie vie. Dorénavant, je serais un déraciné pour le reste de mes jours. Déraciné en France, déraciné aussi en Espagne, étranger et déraciné partout. Regardez un arbre replanté et dont les racines n'ont pas pu retrouver un terrain fertile. Les feuilles n'ont pas d'éclat, il paraît maladif, jaunâtre, chétif , peinant à se développer . C'est ainsi que sera ma vie et, malheureusement, non seulement la mienne, mais celle de la fiancée que ce jour je laissais là-bas sur les quais de la gare.

si quieres haz clic en la imagen

 

 

 

... / ...   Lire la suite

Publié le 23/04/2013 @ 21:29  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
cadeau.gifSpécial !

Persécutions en France
et
dans le monde

Lisez aussi les
Nouvelles

La principale force des mauvais est la tiédeur et la faiblesse des bons.
Soyons des hommes, virilisons la religion et n'ayons pas peur de l'ennemi.
Je vomirai les tièdes a dit Jésus-Christ.

Un exemple de virilité

http://gloria.tv/media/3MNzjQqafGZ

chretienne_torturee.jpg
chretiens-massacres.jpg coree-du-nord.jpg

Le corps mutilé d'une chrétienne en Irak
coupé par le passage d'un train.
Chrétienne torturée au Nigéria
Chrétien brûlé vif au Nigéria
Une deuxième Reconquista s'impose  ! Il ne s'agit pas de haine,
il ne s'agit pas de racisme ni d'islamophobie.
Il  s'agit  de légitime défense.
Le communisme, le deuxième bourreau de chrétiens,
là où il se trouve. Ci-dessus en Corée

 

^ Haut ^